Sylvie Guitton
Sophrologue Caycédienne à Paris 13
Sophrologue Caycédienne, sophrologie à Paris 13
Sylvie Guitton
Sophrologue Caycédienne à Paris 13

FAQ pour vous éclairer

La sophrologie est-elle un soin ?

La sophrologie s'inscrit plutôt dans le champ du "prendre soin". Elle n'est pas un soin au sens strict du terme dans le sens où elle ne soigne pas à elle seule. Elle n'est pas un traitement.

Plus globalement, elle se situe plus dans un espace de relation d’aide où le sophrologue reste attentif à la souffrance psychique, physique et émotionnelle de la personne dans son contexte. Le sophrologue oriente vers les pratiques qui amélioreront le mieux-être en engageant également l’investissement de la personne dans la démarche, ce qui donne aux résultats encore plus de sens pour elle.

Quelque-soit le domaine dans lequel elle est proposée (médical, social, éducatif, sportif), la sophrologie peut se poser en « un soin de support » permettant l’amélioration de la qualité de vie, est une méthode qui peut aussi s’inscrire dans le registre de « l’hygiène de vie ».

Est-ce que la sophrologie peut être utilisée comme complément à d'autres traitements médicaux ?

Oui, la sophrologie peut être utilisée comme complément à d'autres traitements médicaux mais elle ne substitue en aucun cas aux traitements médicaux prescrits par votre médecin. De nombreux professionnels de la santé reconnaissent les bienfaits de la sophrologie et l'intègrent dans leurs protocoles de soins pour optimiser les résultats thérapeutiques.

Est-ce que la sophrologie est reconnue par la communauté médicale en France ?

Il n'existe pas de réglementation gouvernementale spécifique pour la pratique de la sophrologie.

Cependant, de nombreux professionnels de la santé reconnaissent les bienfaits potentiels de la sophrologie et la recommandent comme complément à d'autres traitements médicaux ou thérapeutiques.

Certains médecins, psychologues, infirmiers et autres praticiens de la santé peuvent collaborer avec des sophrologues et orienter leurs patients vers cette pratique.

Est-ce que la sophrologie est remboursée par l'assurance maladie ?

Non, la sophrologie n'est pas remboursée par l'assurance maladie en tant que telle car elle n'est pas considérée comme une pratique médicale conventionnelle, mais plutôt comme une méthode de développement personnel et de bien-être.

Mais certaines mutuelles peuvent rembourser partiellement ou intégralement les séances de sophrologie.

Est-ce que les exercices de sophrologie peuvent être pratiqués chez soi ?

Oui, Tous les exercices de sophrologie sont adaptables pour être pratiqués chez de manière autonome.

Est-ce que la sophrologie peut aider à gérer le stress et l’anxiété ?

Oui de la sophrologie est d’une aide efficace pour réguler le stress et l’anxiété grâce à l’apprentissage de techniques qui pourront être utiliser dans la vie de tous les jours.
Ces auto-pratiques selon le contexte seront axées sur des exercices spécifique de respiration, la visualisation positive, l’ancrage corporel, le renforcement de capacités comme par exemple la confiance, la régulation des émotions envahissantes …

Est-ce que la sophrologie peut aider à améliorer la confiance en soi et l'estime de soi ?

Oui, la sophrologie peut aider à améliorer la confiance en soi et l'estime de soi. La pratique de la sophrologie peut avoir un impact positif sur la perception de soi et la confiance en ses capacités. Voici comment la sophrologie peut contribuer à renforcer la confiance en soi et l'estime de soi.

Est-ce que la sophrologie peut aider à mieux se concentrer et à améliorer les performances mentales ?

Oui, la sophrologie peut aider à améliorer l’attention, la concentration et les performances mentales. Sa pratique régulière favorise la concentration, la clarté mentale et la performance cognitive.

Des exercices spécifiques peuvent être proposés pour entraîner la capacité de mémoire et d’apprentissage.

Est-ce que la sophrologie peut se pratiquer à tout âge et qui peut en bénéficier ?

Oui, la sophrologie peut se pratiquer sans limite d’âge.

Elle peut bénéficier à un large éventail de personnes : Enfants, étudiants, adultes, personnes âgées en séance individuelle ou en groupe.

Le sophrologue adapte les exercices proposés selon le contexte et la condition physique des participants.

Combien de temps faut-il pour observer des résultats avec la sophrologie ?

L’observation des résultats avec la sophrologie varie d'une personne à l'autre en fonction de différents facteurs tels que, sa capacité à s'engager dans le processus, son état d’être de départ,  sa régularité dans la pratique, les objectifs visés.

Pour chaque technique sophrologique pratiquée régulièrement en dehors des séances :

La 1ère fois : Découverte des ressentis... ( en séance et présence du sophrologue)

Puis chez soi : 

La 2ème fois : Appropriation de la technique et dévoilement des ressentis 

La 3ème fois : Début de la transformation 

La 4ème fois : Conquête vers le changement espéré 

...  ... Renforcement des ressources dévoilées

Quelles similitudes et différences entre la sophrologie et l'hypnose ?

Les similitudes:

La sophrologie et l'hypnose utilisent toutes deux un état modifié de la conscience entre la veille et le sommeil. On parle de "niveau sophroliminal" pour la sophrologie et de transe hypnotique pour l'hypnose.
Quelque soit la méthode, le patient reste conscient de ce qui se passe et de lui même. Les yeux fermés, il apprend à tourner son attention vers son monde intérieur lui permettant d'expérimenter et de développer sa sensorialité, ses perceptions tant au niveau du corps que de l'esprit.

Guidé par la voix du praticien, le sujet pourra ainsi se mettre en mouvement vers le changement espéré.


Les différences:

La sophrologie accompagne "le sophronisant" pour l'aider augmenter sa structure psychique et physique afin qu'il devienne apte à trouver ses propres solutions à partir de ses ressources lesquelles seront dévoilées, conquises puis renforcées grâce aux séances.

la sophrologie apprend à devenir autonome par le renforcement en profondeur des structures de la personne qui sera plus consciente d'elle-même et de ses potentialités au regard de la demande de départ.

L'hypnose quant à elle est plus directive. Elle vise à obtenir un résultat bien défini en demandant en quelque sorte à l'inconscient du sujet de résoudre la problématique. Elle est peut-être plus rapide.

 

Et la position des accompagnements "psy" dans tout ça ?

La sophrologie peut être un accompagnement après un suivi psychothérapeutique ou en complément

comme activateur de mise en mouvement avec une compréhension "vivantielle" et non analytique.

 

Le psychologue a une spécialisation précise: 

  • Psychologie clinique et psychopathologique
  • Psychologie sociale
  • Psychologie du travail
     

Le psychothérapeute: Est un praticien qui utilise une ou plusieurs méthodes de psychothérapies pour soigner leur patient telles que l'approche analytique, cognitivo comportementale, rogérienne, EMDR, PNL, geshtalt, hypnose eriksonnienne, tests d'intelligence, arts thérapies ...
 

Le psychiatre: Médecin qui s'est spécialisé(e) dans les troubles psychiatriques. Certains sont aussi psychanalystes.

 

Le psychanalyste: Écoute les associations libres du patient dans une posture de neutralité en apportant parfois une interprétation psychanalytique. Il aide le patient à résoudre des conflits psychiques inconscients ayant un impact négatif sur sa vie.

 

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion